Prévention

Que faire avec des plantes et des animaux aquatiques indésirables et comment éviter de les relâcher sans nuire à l’environnement

Il est important, pour les amateurs qui apprécient le défi de gérer des micro-environnements artificiels, de comprendre les conséquences potentielles plus vastes de leurs passe-temps et la façon de les réduire au minimum.

Si vous avez fait l'acquisition pour votre aquarium ou votre jardin d'eau d'une espèce indésirable de plante aquatique ou de poisson, il est important de ne pas relâcher ces plantes ou animaux dans l'environnement. La plupart de ces organismes mourront, mais certains peuvent survivre. Un petit nombre des espèces qui survivent peut avoir des effets négatifs sur notre environnement naturel et, par conséquent, susciter des perceptions erronées au sujet de vos passe-temps.

Alors, si vous avez une espèce indésirable, que pouvez-vous faire? En choisissant parmi plusieurs solutions, vous pouvez vous débarrasser convenablement de ces plantes aquatiques ou poissons indésirables.

Myriophyllum aquaticum

© Photo : Ben Legler - WTU Herbarium Image Collection - Burke Museum

Eichhornia crassipes

© Photo : Andreas Kay - Flickr

C’est une question de prévention!

Renseignez-vous au sujet des conséquences potentielles de votre passe-temps sur l'environnement

Comme pour tout passe-temps ou activité qui suppose le partage des ressources, il y a une responsabilité implicite, dont on n'a pas souvent conscience, de conserver ces ressources. Dans le cas des aquariophiles et des amateurs de bassins et de jardins d'eau, les ressources communes sont l'eau (systèmes aquatiques) et les espèces vivantes qu'ils gardent. En se livrant à ces activités, ils assument certaines responsabilités :

Bassin d'eau et poissons rouges

© Photo : Dennis Pederson

  • se soucier du bien-être des espèces;
  • conserver l'aspect «fermé» de leur environnement artificiel;
  • se débarrasser convenablement de ces espèces (poissons ou plantes) si elles ne sont pas adaptées au système artificiel d’aquaculture;
  • être au courant des règles (fédérales, provinciales ou municipales) concernant l'acquisition, la collecte, la possession, l'achat, la vente et le relâchement des espèces, et respecter ces règles.
Si les amateurs n'assument pas ces responsabilités, leur passe-temps continuera d'être critiqué, ce qui amplifiera les perceptions négatives du public au sujet de ces activités. Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des effets potentiels de votre passe-temps sur l'environnement, visitez la section «Habitats» de ce site Web.


Adoptez des solutions de rechange au relâchement
  • Communiquez avec un détaillant pour obtenir des conseils sur la manipulation convenable ou pour savoir si les retours sont possibles;
  • Donnez ou échangez des espèces avec un autre aquariophile ou amateur de bassin ou de jardin d'eau;
  • Donnez les espèces à une animalerie, au musée, à une école, à un zoo, ou passez une annonce indiquant que vous les donnez;
  • Faites hiverner vos plantes exotiques à l'intérieur ou mettez-les à la poubelle à la fin de la saison;
  • Scellez les plantes aquatiques dans des sacs de plastique et mettez-les à la poubelle;
  • Communiquez avec un vétérinaire ou un détaillant d'animaux de compagnie pour avoir des conseils au sujet de la disposition non cruelle des animaux;
  • Trouvez un foyer adoptif pour les poissons indésirables par l'entremise du Programme de sauvetage des poissons - communiquez avec la Canadian Association of Aquarium Clubs, au (905) 839-6764, ou sur Internet, à www.caoac.ca afin de vous renseigner au sujet des espèces d'aquariums indésirables;

Trachemys scripta elegan

© Photo : Kelly Riccetti - riccettik@seapine.com

  • Videz l'eau de l'aquarium sur de la terre sèche.
Pour obtenir de plus amples renseignements sur les contacts et les organisations dans votre région, visitez la section «Attitudes».


Faites la promotion de ces solutions de rechange auprès de vos collègues aquariophiles.

Carassius auratus

© Photo : Adrian Angelov - adrian.angelov@gmail.com

  • Passez le mot au sujet d'Habitattitude;
  • Joignez-vous à des organismes partenaires pour faire la promotion des valeurs environnementales associées à votre passe-temps.
  • Dressez une liste de contacts et de ressources dans votre région pour faciliter les échanges d'espèces ou l'élimination des plantes et des animaux indésirables, ainsi que pour les partager avec vos collègues aquariophiles.